Riparium d'un bout d'Amazonie.

Un sujet par membre, un suivi au fil du temps & de l'eau de votre installation
Répondre
Avatar du membre
Marine
Messages : 13
Enregistré le : ven. 04 janv. 2019 à 9:42
Localisation : Lyon et agglo

Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Marine » jeu. 10 janv. 2019 à 10:30

Bonjour tout le monde,

Après avoir adopté un 30L d'un commun accord avec mon zHom - que je viens de passer en low-tech (... le bac hein, pas le zHom) - j'ai réussi, par un curieux hasard, à imposer l'air de rien un second bac un peu plus grand. Un 100L (100x30x43) que j'ai acheté aux enchères, avec le meuble, en plus ! 75€, ça va.

Je vais vous présenter mon projet et j'ai, hélas, plein de questions.

Je compte essayer de reproduire un bac type amazonien. Le but recherché est une eau acide et noire (ou presque) à 25°C en moyenne. Peu de plantes immergées.

Je vais donc remplir le bac à 80% d'eau osmosée. Le reste à la Volvic. Je ne remplirais pas le bac jusqu'en haut. Je pense remplir jusqu'à 35cm sur la hauteur.
Il n'y aura pas de filtre.
Il y aura une rampe led CHIHIROS 8000K° donnant 8200 lumens (mais je peux réduire la puissance à 55% (4510 lumens) ou 70% (5740 lumens) par exemple). Un support de rampe me permettra de mettre la lumière à 20cm au dessus du bac. J'aurais donc 25-30cm entre la lumière et la surface de l'eau.
Un chauffage 50W.

Le substrat sera :
- une petite couche de terre de bruyère (que je mouillerais jusqu'à refus, quelques jours avant de finir de remplir le bac) que je compte mélanger à de la pouzzolane (ratio : 80% TB et 20% Pouzzo).
- une couche de sable fin

Question concernant le substrat :
- ça vous semble bon ?


Le hardscape / les plantes :
- beaucoup de branches de feuillus, sèches
- beaucoup de feuilles mortes et quelques fruits d'aulnes
- quelques pierres non calcaires et non coupantes
- quelques plantes dont :
* Plantes immergées (très peu, un "pied" de chaque, en gros) : Echinodorus Amazonicus (et/ou Bleheri), Myriophyllum Aquaticum, Riccia Fluitans.
* Plantes flottantes : Pistia, lentille d'eau.
* Trempettes : Pothos doré, papyrus parapluie, orchidée, Monstera Deliciosa.

Question concernant les trempettes :
- pour le papyrus, après acclimatation, je peux le planter dans la terre de bruyère du bac (il aura donc quasi 30cm d'eau avant d'arriver à la surface) ?
- pour les Monstera, besoin d'un pot ? Ou peut-on faire comme le pothos (juste les racines dans l'eau à ras la surface et on laisse faire la nature) ?

En population, je compte y mettre ostracodes, aselles, grammares... 2 Faunus et des clithons ou planorbes (escargots). Un banc de Paracheirodon Axelrodi Cardinalis et, soit des crevettes adaptées à une eau acide, soit un couple d'Apisto.

Voila voila. Je vous mets une photo de mon super dessin-projet.

Merci a vous.


Image

Avatar du membre
Tritium
Aphoriste
Messages : 7060
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2013 à 16:54
Localisation : Isère

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Tritium » jeu. 10 janv. 2019 à 13:08

Beaucoup trop de matière organique (terre de bruyère + branches+ 'beaucoup' de feuilles) va entraîner une grosse explosion bactérienne.
La monstera en trempette j'ai laissé tomber. Racines beaucoup trop grosses et qui souvent pourrissent dans l'eau.
Mélanger de la terre de bruyère avec de la pouzzolane, je ne sais pas si c'est utile :?: (Le fait de les mélanger surtout). Il peut être bien de mettre une'grille' ou 'tapis' entre terre et sable. À voir, il faut peser le pour et le contre.
Et à mon avis la terre de bruyère va fermenter car prévue pour un usage aérobie.

Concernant les 2 questions, pas de pot et recherche sur le forum comment on bouture un papyrus.
Modifié en dernier par Tritium le jeu. 10 janv. 2019 à 13:09, modifié 1 fois.
Les poissons sont des animaux à sang froid.
Les poissons mangent les crevettes.
Il ne faut pas vendre l'exuvie des crevettes avant qu'elles n'aient mué.
nomina si nescis, perit et cognito rerum.

SinRJ
Messages : 49
Enregistré le : ven. 21 déc. 2018 à 2:23
Localisation : Nouvelle-Aquitaine

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par SinRJ » jeu. 10 janv. 2019 à 13:08

Pour la pouzzo, c'est ce que j'utilise souvent et je trouve ça très bien, il semble en plus que ce soit un excellent support bactérien.

A première vue j'ai l'impression que c'est assez léger en plantes, je mettrai le paquet perso, tu peux ajouter temporairement un bon paquet de cerato,
La terre de bruyère je me prononcerais moins. Le truc c'est dans cette eau acide et relativement pauvre je sais pas si les plantes exigeantes seront à l'aise, je laisse la paroles aux spécialistes.

Pas de souci pour le papyrus, il peut avoir 30cm d'eau sans problème. le truc c'est qu'il va, au bout d'un moment largement dépasser la portée de ton éclairage. Par contre les racines dans la terre de bruyère, encore une fois, je ne sais pas.

8000°K ça risque pas de faire étrange avec ce genre de biotope ? en tout cas la rampe a l'air d'envoyer, le prix aussi :D

Ce sera tout pour mes quelques remarques.

"zhom" non... pitié pas cette expression, pas ici, pas en 2019 Image

Avatar du membre
Tritium
Aphoriste
Messages : 7060
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2013 à 16:54
Localisation : Isère

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Tritium » jeu. 10 janv. 2019 à 13:11

Il a raison hein, garder les folles enfermées sur Doctissimo :roll:
Les poissons sont des animaux à sang froid.
Les poissons mangent les crevettes.
Il ne faut pas vendre l'exuvie des crevettes avant qu'elles n'aient mué.
nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Avatar du membre
Marine
Messages : 13
Enregistré le : ven. 04 janv. 2019 à 9:42
Localisation : Lyon et agglo

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Marine » jeu. 10 janv. 2019 à 13:44

Ah, intéressant ce que vous dites. Mais entre les flottantes, les trempettes et les quelques plantes immergées, ça ne le ferait pas ?

OK pour la terre de bruyère. Je vais éviter alors.
On m'avait conseillé sinon argile + sable + tourbe, ça serait mieux ?
Ou sinon, juste du sable grossier ?

Pour les plantes, j'ai regardé les conditions dans lesquelles elles peuvent vivre et toutes les plantes citées semblent OK sur le papier. En eau acide avec gh faible.

Pardon de vous avoir perturbé, c'est triste d'assimiler un mot à une population d'esprit. Je vais changer ça :mrgreen: Et, j'ai peu côtoyé doctissimo, vu les conneries que j'ai pu y lire en faisant une recherche (sur les soins naturels !) , non merci. J'aurais pu faire un raz de marée. Il y a des folles là bas ?

Merci en tous cas. J'ai besoin de vous et de vos mélanges d'idées. Ça sera mon premier amazonien en low tech, et je suis un peu paumée.

Avatar du membre
Fincasor
Surdoué
Messages : 10268
Enregistré le : mar. 26 juin 2007 à 19:12
Localisation : Lyon

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Fincasor » jeu. 10 janv. 2019 à 14:08

Pareil que les autres, doutes sur la terre de bruyère, et méfie-toi de la quantité de matière organique (feuilles, branches, etc.) qui va se décomposer dans un bac qui sera sans filtre…
Ensuite :
- Monstera, oui, comme dit Tritri, ça pourrit au bout d'un moment mais avant ça c'est impec'.
Chez moi j'ai plusieurs bacs où les boutures de monstera (direct dans l'eau sans pot) se portent à merveille et n'ont pas encore décidé de se mettre à pourrir. Je pense que pour un effet bac peu planté avec des racines descendant sous l'eau ça devrait être pas mal.
- Papyrus aussi profond j'ai aussi des doutes. Ça marche jamais chez moi et j'ai pourtant la main verte, toute modestie mise à part ! :twisted:
- Orchidées en trempette ça m'étonnerait aussi. les racines des orchidées, en général ont plutôt besoin d'être à l'air que dans l'eau…
- Lentilles d'eau tu vas vite t'en mordre les doigts. Une fois installées c'est une invasion dont tu ne te déferas (presque) plus jamais. Et ça obscurcit vraiment l'eau en-dessous…
- Laitues d'eau, si tu arrives à les conserver tout l'hiver sans couvercle, je te paie des nèfles ! :twisted:

Ceci étant, plusieurs fois j'ai vu des gens faire n'importe quoi avec les plantes (par rapport à ce que j'en sais en tout cas) et ça marchait aussi. Donc à toi de voir. Si tu testes quand même je suis preneur de tes retours.

Avatar du membre
Tritium
Aphoriste
Messages : 7060
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2013 à 16:54
Localisation : Isère

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Tritium » jeu. 10 janv. 2019 à 14:41

Argile c'est bien, mais inutile puisque tu veux mettre trempettes et flottantes, donc peu de lumière sous l'eau, donc pas de plantes immergées exigeantes.
'folle' est un euphémisme pour parler des pipelettes qui étalent toute leur vie intime et personnelle en public, à coup d'abréviations et de graphie bizarre, puérile et sexiste comme 'zhom'.
Les poissons sont des animaux à sang froid.
Les poissons mangent les crevettes.
Il ne faut pas vendre l'exuvie des crevettes avant qu'elles n'aient mué.
nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Avatar du membre
couacpc
Messages : 610
Enregistré le : mar. 28 juin 2016 à 20:20
Localisation : Saint-Aignan, Loir-et-Cher (41)

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par couacpc » jeu. 10 janv. 2019 à 17:51

En ce qui concerne ma petite expérience :
Papyrus 30 cm trop profond, aime bien être ras de la surface d'eau, 5 cm de tiges en immersion au plus mais préfère 5 cm de sol émergé
Orchidée maintenue à quelques cm de la surface avec une ou deux tiges dans l'eau ça roule chez moi
Et pourquoi pas un poubellarium ?

Avatar du membre
Marine
Messages : 13
Enregistré le : ven. 04 janv. 2019 à 9:42
Localisation : Lyon et agglo

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Marine » jeu. 10 janv. 2019 à 18:38

Concrètement, pour ce genre de bac, peu planté en plantes immergée, ça serait plus simple avec un filtre ?

Fincasor : merci pour tes réponses, tu as bien compris le rendu que je souhaitais. Je vais tenter une bouture de monstera directe dans l'eau et j'aviserai alors.
Pour le papyrus aussi, j'ai lu tout et son contraire. Il faut une acclimatation dans tous les cas. Je tenterai et on avisera aussi :| ça va être à tâtons quelques mois !
Je me suis mal exprimée pour les orchidées, je les mettrais juste au bord de l'eau mais pas les pieds dans l'eau. Elles feront leur choix. Je vais les mettre sur du liège en "epiphyte" comme celles que j'ai déjà.

Tritium : Oui oui, je sais pour les lentilles, ça ne me dérange pas. J'en ai eu dans un autre bac. Le rendu est superbe... Même si je sais que je peux m'en mordre les doigts parfois :)
Tritium, penses-tu que les plantes immergées envisagées soient trop compliquées pour la lumières et sans substrat ?
Et je ne savais pas que ce mot avait une telle réputation. Ça m'a vacciné, merci ;)

Merci couacpc, comme dis plus haut, le papyrus, j'ai entendu tout et son contraire. Les expériences ont donné autant de réussites que de fouarages. Merci pour tes conseils pour l'orchidée !

Avatar du membre
Fincasor
Surdoué
Messages : 10268
Enregistré le : mar. 26 juin 2007 à 19:12
Localisation : Lyon

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Fincasor » jeu. 10 janv. 2019 à 19:27

J'aime bien cette phase.
Ça me donnerait presque envie de démarrer de nouveaux bacs ! :mrgreen:

Avatar du membre
Tritium
Aphoriste
Messages : 7060
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2013 à 16:54
Localisation : Isère

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Tritium » jeu. 10 janv. 2019 à 19:52

Dans tout ce que tu listes, il n'y a que les echino qui utiliseront beaucoup les nutriments du sol. Je trouve ça compliqué de mettre toute une couche de sol pour juste une seule plante. Autant ne pas en mettre.
J'ai des echino avec et sans substra, certaines vivent avec juste du sable (mélangé aux excréments de poissons, évidement).
Avec les flottantes et émergées que tu comptes mettre, ce n'est pas problématique pour l'épuration de l'eau (donc, non, pas besoin de filtre s'il y a assez d'émergées).

Et c'est Finc' qui parlait des lentilles, pas moi, c'est vrai que c'est envahissant, personnellement, ça ne me gêne pas, c'est facile à "tailler" (comprendre, enlever quelques poignées). Ça peut être avantageusement remplacé par des salvinia, qui ont les mêmes avantage sans ce petit défaut.
Tu peux mettre le papyrus dans un petit panier proche de la surface, limite trempette, si tu as peur que trop profond ça ne se plaise pas.
Les poissons sont des animaux à sang froid.
Les poissons mangent les crevettes.
Il ne faut pas vendre l'exuvie des crevettes avant qu'elles n'aient mué.
nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Avatar du membre
Marine
Messages : 13
Enregistré le : ven. 04 janv. 2019 à 9:42
Localisation : Lyon et agglo

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par Marine » ven. 11 janv. 2019 à 7:44

Tritium :
Je note. Je vais essayer sans substrat autre que le sable et les feuilles mortes. Les excréments de poissons s'y rajouteront ensuite.

Ah, désolée pour le mélange, je peux faire des erreurs car je ne poste que depuis mon téléphone, c'est moins évident.

Merci pour tes précieux conseils.

SinRJ
Messages : 49
Enregistré le : ven. 21 déc. 2018 à 2:23
Localisation : Nouvelle-Aquitaine

Re: Riparium d'un bout d'Amazonie.

Message par SinRJ » ven. 11 janv. 2019 à 16:48

N’hésite pas à poster des photos au fur et à mesure de l'avancement :wink: c'est toujours intéressant.

Répondre