Ou la concurrence des plantes

Tous les délires, les déviations & autres digressions hors-sujet
Répondre
Avatar du membre
isterios
Messages : 214
Enregistré le : jeu. 03 nov. 2016 à 15:51

Ou la concurrence des plantes

Message par isterios » ven. 16 mars 2018 à 19:21

J'ai lu chez un revendeur de plantes que, pour assurer la bonne santé d'une plante et une bonne pousse, il fallait impérativement disposer de plusieurs plantes, pour amener une concurrence et toutes les stimuler.
Sur le coup j'ai trouvé ça con, mais en essayant de coller plein de plantes (à mon époque technique -j'en tremble encore- je ne tentais que la monoculture), je trouve que ça fonctionne beaucoup plus, voire vraiment ben.
Avez vous constaté le même phénomène?

Allez savoir si nos plantes ne communiquent pas, ce qui les stimulerait (on a bien découvert la communication chez les arbres).
60 litres avec des trucs rigolos dedans.
"Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine, mais pour l'univers, je n'ai pas certitude absolue." Albert Einstein

Avatar du membre
Lysemna
Messages : 3523
Enregistré le : jeu. 11 sept. 2014 à 23:05
Localisation : Auvergne (63)
Contact :

Re: Ou la concurrence des plantes

Message par Lysemna » ven. 16 mars 2018 à 20:17

Tu l'as dit : la concurrence.

Au-delà de ça, certaines plantes fonctionnent très bien ensemble, car elles s'apportent quelque chose. Par exemple, la menthe repousse les pucerons, donc on en met près des légumes sensibles, les œillets d'inde au pied des tomates contre je ne sais plus quoi, etc.
En permaculture, on encourage à mélanger les espèces parce que si tu as un prédateur spécifique, il aura aucune difficulté à dézinguer tout un rang bien aligné. Par contre, s'il faut chercher sa plante au milieu des autres, il met plus de temps.
Y a plusieurs petites astuces comme ça en faveur de la diversité.

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8943
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: Ou la concurrence des plantes

Message par domi03 » sam. 17 mars 2018 à 6:50

La communication entre arbres, c’est surtout entre arbres de la même espèce, non ? Une façon pour les grands arbres d’aider les plus jeunes?

Avatar du membre
fretka
Perle des Alpes
Messages : 3969
Enregistré le : mer. 13 août 2008 à 12:09
Localisation : martigny, Suisse

Re: Ou la concurrence des plantes

Message par fretka » lun. 19 mars 2018 à 8:10

Non, entre toutes les espèces.
Et il faut viser juste pour les associations, car certaines plantes émettent des composés qui retardent la pousse des autres, ou certaines absorbent exactement les même nutriments et du coup elle sont en concurrence un peu trop forte.
Mais associer et diversifier, c'est plus joli et plus résilient.
Il n'est pas de plus grand crime que de se substituer à la conscience d'autrui...
Ce doit être ça, après tout, le bonheur: la satisfaction de ne pas être l'autre...

Avatar du membre
flo
Scissorhands
Messages : 1720
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 à 19:47
Localisation : Lyon

Re: Ou la concurrence des plantes

Message par flo » lun. 19 mars 2018 à 9:50

On aborde (entre autres) le sujet dans le cours de botanique de tela-botanica (conçu pour les débutants, ouvert à tous, et gratuit).
Et vous savez quoi ? il démarre ce mois-ci !

Quelques explications
Inscription (même après le démarrage des cours)
"Quand on pense qu'il suffirait que les gens arrêtent de les acheter pour que ça se vende plus ! "
Coluche

Avatar du membre
combattantdusiam
Victim 2 rayeri
Messages : 5549
Enregistré le : dim. 19 janv. 2014 à 10:55
Localisation : marseille,13009

Re: Ou la concurrence des plantes

Message par combattantdusiam » mar. 20 mars 2018 à 22:07

Je reviens d'une conférence sur Les plantes, des êtres à fleur de « pot » qui traitait de la sensibilité des plantes aux stimulus externes et internes, ben c'était vraiment cool :mrgreen:

2 remarques par rapport à ce qui a été dit:
-Les plantes communiquent, et réagissent énormément aux stimulus extérieurs
-Les plantes échangent des matières carbonées certes, mais tellement peu (de l'ordre de 1%) qu'on ne peut pas parler de nourrissage des jeunes plants par les plus gros.
“Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.” Schopenhauer

Répondre