Récupérer les poissons à l'électricité

Des plantes ? De la nourriture ? A l'ombre ou au soleil ? Quelle eau ? Comment récupérer les poissons ?
On en parle ici
Répondre
prof
Messages : 547
Enregistré le : mer. 22 juin 2005 à 14:16
Localisation : nord

Message par prof » dim. 25 févr. 2007 à 14:21

sans déconner pour une fois, promis la seule

est-ce que la pêche électrique est transpossable en poubellarium, voire en aquarium?

ça éviterait la destruction du décor, la vidange de 600L d'eau avec 10kg de vase...

dans ton lien pépé il parle de 300 à 600V mis ils ne parlent pas d'intensité, vu que les mecs baignent dans la même eai ça doit pas être énorme, t'as une idée?
rien ne se crée, rien ne se perd tout se transforme

Avatar du membre
Napoléon
Messages : 38
Enregistré le : mar. 02 janv. 2007 à 10:58
Localisation : un varois exilé à Paris par la République

Message par Napoléon » dim. 25 févr. 2007 à 17:05

Voici peut être le début d'une piste en glanant sur le net:
Même si la technique connaît ses limites sur les grandes rivières ou les lacs (tous les poissons ne pouvant alors être capturés par cette méthode), sur les petits et moyens cours d’eau, la pêche électrique présente certainement le meilleur rapport coût/efficacité par rapport à d’autres techniques de pêche (au filet notamment).

C’est ce qui a conduit le CSP à l’adopter pour connaître la structure des peuplements de poissons des cours d’eau français. L’échantillon capturé est comparé à un peuplement de référence défini à partir d’un jeu de "stations" réparties sur l’ensemble du territoire métropolitain et qui ne sont pas (ou faiblement) altérées par les activités humaines.



La méthode consiste donc à mesurer, sur un linéaire de cours d’eau, l’écart entre la composition du peuplement observée à partir d’une pêche électrique, et la composition attendue en situation de référence.


Le calcul de l’Indice Poissons Rivière (IPR) prend en compte l’ensemble des 34 espèces les mieux représentées en France et pour lesquelles il a été possible de modéliser la répartition en situation de référence.


Dans la pratique, la valeur de l’indice peut varier de 0 (lorsque le peuplement est parfaitement conforme au peuplement de référence) à ...150 (dans les situations les plus altérées). C’est sur cette amplitude que 5 classes de qualité ont été définies : excellente (0 à 6), bonne (7 à 16), médiocre (17à 25), mauvaise (26 à 36) très mauvaise (37 et plus).


La pêche électrique consiste à soumettre les poissons à un courant continu (de 200 à 1000 Volts, et de 3 à 30 Ampères) entre deux électrodes plongées dans l’eau. La cathode reste immobile, alors que l’anode est manipulée par le pêcheur. Le poisson attiré et/ou paralysé par l’anode est ainsi facilement capturé à l’épuisette.
L’anode créé un champ électrique :
le poisson paralysé est capturé à l’épuisette
Une pêche à l'électricité fonctionne selon le principe suivant : lorsqu'on plonge deux électrodes de charges opposées dans un cours d'eau, des lignes de force s'établissent et créent un champ électrique. Le courant se propage alors sur ces lignes de force, entre l'anode (pôle +) et la cathode (pôle -). Le poisson qui se trouve dans ce champ électrique va avoir une nage forcée vers l'anode où il pourra être attrapé à l'aide d'une épuisette puis stocké à terre, dans un bassin oxygéné. Pour autant qu'elle soit pratiquée au moyen d'appareils prévus à cet usage, réglés correctement et utilisés dans les règles de l'art, cette méthode de capture très efficace n'a pas de conséquences négatives pour les poissons capturés.

Dans les cours d’eau où la prospection à pied est possible sur toute la largeur (moins d’un mètre de hauteur d’eau), on réalise une pêche exhaustive en effectuant au moins deux passages successifs sur un tronçon délimité par deux filets empêchant les poissons de s’échapper.
Un linéaire d’une centaine de mètres délimité par des filets
Les pêcheurs sont équipés de combinaisons et de gants isolants...
et progressent ensemble en remontant la rivière.
Les poissons attirés sont capturés à l’épuisette...
et recueillis en vue de leur identification et dénombrage
La pêche se termine au point B matérialisé par un filet
Les prises sont transportées...
jusqu’à une installation mobile d’identification et de comptage
Les poissons y sont triés...
identifiés...
anesthésiés pour les plus gros puis mesurés, pesés...
et répertoriés pour déterminer l’indice de la rivière.
A l’issue de l’opération, les prises sont rendues à leur milieu.
A l’issue de chaque pêche, les informations suivantes sont recueillies :


la liste des espèces capturées,
l’effectif total capturé par espèce,
la taille de chaque individu pêché,
la biomasse de chaque espèce ;
la surface prospectée, la durée de pêche, le nombre de passages, etc.


Une pêche électrique est effectuée annuellement sur environ 900 "stations" appartenant au Réseau Hydrobiologique et Piscicole (RHP) et depuis 2005 aux stations dites de référence de la directive cadre européenne sur l’eau. Les données recueillies alimentent la Banque de Données Milieux Aquatiques et Poissons (BDMAP) et permettent d’établir l’Indice Poisson Rivière (IPR) ainsi que des bilans annuels de l’état des milieux aquatiques.


L’Indice Poisson Rivière, qui a fait l’objet d’une normalisation AFNOR en 2004, devient un outil opérationnel particulièrement adapté à la mesure du bon état écologique des cours d’eau qui doit être atteint en 2015 comme l’impose la directive-cadre européenne sur l’eau.
Et voilà :wink:
[VIVE LE POUBELLARIUM LIBREEEEEEE!!!!

Avatar du membre
pepejul
P.R.O.F.
Messages : 7143
Enregistré le : mar. 15 mars 2005 à 22:10
Localisation : MARSEILLE...
Contact :

Message par pepejul » dim. 25 févr. 2007 à 17:38

m'emmerdez pas avec vos questions, il y a Napo maintenant ! (mdr)
Avatar que jamais...

Avatar du membre
savoizien
Assassin cryocide
Messages : 1224
Enregistré le : mer. 09 mars 2005 à 17:49
Localisation : Plus belle région du monde (74)
Contact :

Message par savoizien » lun. 26 févr. 2007 à 9:35

c'est vrai qu'il te ressemble, à la fin de la réponse on ne sait plus trop ce qu'était la question

merci napoleon
vous habitez ou ?? enregistrez vous là :http://mappemonde.net/bdd/savoizien/monde.html

Mon poubellarium

Avatar du membre
acara
Francis Lalanne
Messages : 582
Enregistré le : lun. 13 juin 2005 à 10:07
Localisation : Suisse ...

Message par acara » lun. 26 févr. 2007 à 11:58

:shock:

Ah ça me rassure... il n'y a donc pas que moi qui ai des courants d'air dans le cerveau :? heu de quoi on parlait déjà ?

Avatar du membre
savoizien
Assassin cryocide
Messages : 1224
Enregistré le : mer. 09 mars 2005 à 17:49
Localisation : Plus belle région du monde (74)
Contact :

Message par savoizien » lun. 26 févr. 2007 à 22:07

Ben oui dans mon patelin il y a de plus en plus de suisses qui viennent s'installer (merci les bilatérales) donc le savoyard devient idiot par contagion :D :D
vous habitez ou ?? enregistrez vous là :http://mappemonde.net/bdd/savoizien/monde.html

Mon poubellarium

Répondre